L’utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse est délicate et il est préférable de ne pas les utiliser si on ne les maîtrise pas bien. De même pendant l’allaitement car elles peuvent passer dans le lait. La voie orale est interdite pendant la grossesse et l’allaitement.

    Quant à leur utilisation dans un produit cosmétique, il est impératif de vérifier sur la fiche conseil de l’huile essentielle les restrictions d’utilisation. En règle générale, les huiles essentielles sont déconseillées pendant les trois premiers mois de grossesse. Certaines huiles essentielles sont considérées comme potentiellement neurotoxiques et abortives, c’est le cas notamment des huiles essentielles contenant des cétones (Sauge officinale, Tagète, Menthe poivrée, Romarin à verbénone…). Il convient donc d’éviter précautionneusement leur utilisation durant toute la période de la grossesse et pendant l’allaitement.

    Vous trouverez dans notre dossier thématique « Huiles Essentielles et Grossesse » une liste d’huiles essentielles à bannir pendant toute la durée de la grossesse par précaution ainsi qu’une liste d’huiles essentielles plus douces pouvant être utilisées pendant la grossesse à partir du 4ème mois. Leur utilisation sera par précaution limitée au nécessaire, uniquement à partir du 4 ème mois de grossesse, toujours en suivant des conseils qualifiés, et uniquement avec des huiles de la liste “autorisée”, et jamais sur la ceinture abdominale (ni sur la poitrine pendant l’allaitement).

    Cet article a-t-il répondu à votre question?